La viticulture et les secrets de la culture de la vigne

La viticulture est l'activité agricole qui se consacre à la culture des vignes pour produire du raisin. Bien qu'elle soit principalement associée à la production de vin, elle concerne également la production de raisins de table et de raisins secs. Les viticulteurs maîtrisent les différentes techniques permettant de prendre soin des vignes.

En savoir plus sur la viticulture

La viticulture implique des codes et des savoir-faire précis et différents selon les cépages, les vins et les vignobles. Le choix et l'entretien de la vigne sont des étapes cruciales qui déterminent la qualité du vin. Ils lui confèrent des notes particulières. Les viticulteurs ont aussi pour mission de protéger les vignes contre les maladies et les champignons tels que le mildiou. Ils veillent à la préservation des saveurs des cépages en luttant contre la pollution du sol. Vous en saurez plus sur cette page.

Le travail du viticulteur s'arrête au moment de la récolte des grappes de raisin. Ce professionnel est comparable à un jardinier spécialisé dans la culture des vignes. Les viticulteurs sont souvent confondus avec les vignerons. Ceux-ci s'occupent de l'entretien de la vigne, de la récolte, de la mise en bouteille et de la commercialisation du vin. 

La culture des vignes

Il est recommandé de choisir un emplacement chaud et à l'abri du vent pour la culture de la vigne. Bien que la plante soit très rustique, les bourgeons sont sensibles aux gelées. L'idéal est de planter la vigne le long d'un mur ou d'une treille exposée au soleil, de préférence orientée sud-ouest.

En ce qui concerne le sol, privilégiez un terrain bien drainé. La vigne redoute l'eau stagnante. Toutefois, elle peut également tolérer les sols calcaires, caillouteux ou sableux. La culture en bac est également possible en choisissant un contenant suffisamment grand.

La plantation de la vigne doit être effectuée à l'automne ou au printemps, en évitant les périodes de gelées.

Associer les vignes avec d’autres cultures

Dans la tradition viticole, les pêchers de vigne étaient souvent plantés entre les ceps. Ils prévenaient l'apparition de l'oïdium, une maladie fongique courante dans la viticulture. Les rosiers plantés au bout des rangées avaient également pour rôle de détecter les maladies potentielles dans la vigne.

Pour enrichir le sol en azote, des trèfles étaient semés entre les rangs de vigne. Certains vignerons ont également recours à la plantation d'herbes pour améliorer la structure du sol et favoriser la biodiversité dans les vignobles.

L’entretien de la vigne

Au cours des trois premières années suivant la plantation, il est important d'arroser régulièrement la vigne pour que le substrat ne soit trop sec. Il est également recommandé de mettre de la paille en été. Cette technique a pour but de maintenir une bonne humidité du sol. Chaque année, l'ajout de compost permet d'enrichir le sol durant la saison hivernale.

Continuez à guider les lianes de la vigne sur leur support. Veillez à ce que les grappes aient suffisamment de soleil et ne soient pas recouvertes par des feuilles.